Tom Mergaerts,
Chief Executive Officer

Message du CEO

Amonis est, une fois de plus, prêt à relever les nouveaux défis

L’équipe est de retour au bureau. Après 2 années de vagues consécutives et de confinements, nous avons finalement évolué, depuis avril 2022, vers une nouvelle normalité. À long terme, espérons- le, car l’expérience vécue pendant la pandémie servira de fil conducteur pour une nouvelle organisation du travail au sein de notre équipe, avec plus d’espace réservé au télétravail.

Les résultats 2021 sont bons, certainement au vu des circonstances des années écoulées. Les deux événements qui ont eu le plus d’impact sur les résultats sont, bien entendu, les effets de la pandémie et l’introduction de la procédure d’automatisation des avantages sociaux INAMI. Ces deux événements présentaient des risques, qui se sont finalement révélés être atténués. Un grand soulagement après deux ans d’improvisation et de recherche de solutions. Un fait nouveau qui fut absorbé par la créativité de toute l’équipe, un défi heureusement relevé.

Des défis plus fondamentaux sont, entre-temps, apparus. L’inflation galopante qui érode le pouvoir d’achat, le constat douloureux que le pouvoir politique a négligé la politique énergétique durant des décennies. Tout ceci renforcé par la crise en Ukraine, qui s’est rapidement développée en crise humanitaire à travers toute l’Europe. Un nouvel ordre mondial se dessine, dans lequel la défense retrouve sa position d’avant la chute du rideau de fer. L’impact sur les budgets et les dépenses est évident. Des ressources qui pourraient être utilisées plus efficacement. De nouveaux défis, de plus grande amplitude.

Il va de soi que la priorité est de terminer cette guerre le plus rapidement possible afin de mettre fin à la souffrance humaine. Une deuxième leçon à tirer, qui se profilait depuis tout un temps déjà, concerne la durabilité de l’économie mondiale et l’urgence d’accélérer la transition vers une nouvelle politique énergétique. Les acteurs économiques doivent agir main dans la main pour avancer rapidement dans ce domaine. Via l’investissement sélectif, les institutions de pension participent à la durabilité de l’économie.

Enfin, il apparaît une fois de plus que la constitution de pension ne se résume pas à reporter un capital dans le temps, mais bien à maintenir un certain pouvoir d’achat pour une période ultérieure de la vie. Amonis est, une fois de plus, prêt à relever ces défis.

Direction commerciale

Du positif et des actes

Du positif et des actes. C’est dans ce cadre que je souhaite introduire la Direction Commerciale.

Les temps sont particuliers, c’est un fait.
Une crise « se termine » à peine qu’une autre commence, difficile de ne pas y penser. Mais malgré ce contexte, nous restons positifs et nous agissons pour nos membres.

2021, chez Amonis, a été marquée par une progression de notre encaissement, nous avons même dépassé les niveaux de 2019. Certains produits connaissent une progression à deux chiffres. Plus de 500 nouveaux diplômés nous ont rejoints, et nous affichons des parts de marché de plus de 25 % dans certaines universités. Au niveau des « avantages sociaux INAMI », la procédure est digitalisée pour toutes les professions médicales concernées, et nos membres ont été assistés par Amonis, avec succès. Notre encaissement INAMI progresse.

De beaux résultats, certes. Mais, dans le contexte actuel, avoir les meilleurs produits ne suffit plus à obtenir de tels résultats. C’est toute notre approche que nous avons dû revoir pour pouvoir naviguer à travers ces temps tumultueux. Nous avons dû faire preuve (d’encore plus) de bienveillance envers nos membres.

Nous avons réinventé notre manière de travailler : les membres ont à présent le choix entre une rencontre à distance ou en physique, les réseaux sociaux sont devenus incontournables, la communication hyper personnalisée pour la procédure INAMI, les approches et événements pour jeunes diplômés ont été repensés, nous avons développé notre réseau de partenaires (associations professionnelles, assureurs, site de comparaison)… Et ce ne sont que quelques exemples du travail accompli en 2021.

En outre, Amonis, en tant que société NOT FOR PROFIT, redistribue ses bénéfices. Je suis ravi pour nos membres qui vont pouvoir, encore une fois, en profiter. L’inflation est un élément de la crise actuelle et, comme je le disais plus haut, nous agissons pour vous, nous protégeons votre épargne contre l’inflation.

Je remercie et félicite toute l’équipe commerciale pour ces beaux résultats, et également nos membres qui nous font confiance.

Direction opérationnelle

Nous avons traversé cette phase au mieux et sans encombre pour nos membres.

2021 fut la première année durant laquelle le processus complet de demande, d’octroi et de paiement des avantages sociaux, pour l’ensemble des professions médicales, s’est passé de façon digitale. Nous nous y étions préparés en profondeur, ce qui nous a permis de traverser cette phase au mieux et sans encombre pour nos membres.

Nous avons également organisé, tant du point de vue juridique qu’opérationnel, l’adaptation des règlements de pension et de solidarité. Tous nos membres en ont été informés.

En raison des différentes mesures anti-covid, 2021 fut une nouvelle année durant laquelle nous nous sommes tenus au service de nos membres dans une alternance, souvent changeante, de télétravail obligatoire et de présence limitée au bureau. Grâce à la bonne compréhension de nos membres et la flexibilité de nos collaborateurs, nous avons réussi à assurer la continuité du service envers nos membres existants et nouveaux membres.

Direction financière

Amonis a réalisé en 2021 un excellent rendement net de 4,3%

2021 fut, tout comme 2020, en grande partie dominée par la pandémie de Covid-19 et caractérisée par une forte volatilité des marchés. Jusqu’à l’été, l’inflation dans la zone euro s’est maintenue sous les 2 %, mais en septembre les prix à la consommation ont commencé à augmenter. Les marchés des actions ont enregistré, à l’échelle mondiale, de très beaux rendements en 2021. Situation tout autre sur les marchés obligataires, en raison de l’augmentation des taux causée par les incertitudes en matière d’inflation et par la contraction monétaire.

Amonis a réalisé en 2021 un excellent rendement net de 4,3 %, à attribuer principalement au rendement du portefeuille « growth » (+15 %), qui est constitué d’actions, d’immobilier coté, de placements alternatifs et d’obligations. La meilleure performance vient du portefeuille immobilier coté : 28,8 % de rendement net, suivi de près par le portefeuille d’actions (23,2 %). Les placements alternatifs ont produit un rendement YTD (Year To Date) de 8,8 % et les obligations (d’entreprises et d’états) de -2,0 %. Le composite LDI (obligations d’états mondiales) a donné un rendement négatif (-2,9 %) en raison de la hausse des taux d’intérêt. La couverture active du risque de change a aussi fortement pesé sur le résultat en 2021 (-0,9 %), contrairement à 2020. Le rendement annuel sur une période de 10 ans s’élève à 5,17 %. Le rendement octroyé aux membres se maintient, sur de plus longues périodes, parmi les meilleurs du marché.

Les prises de pension ont augmenté de 0,6 % de 2020 à 2021, et le montant total de pensions de retraite et de survie de 6,3 % pour atteindre 105,8 millions d’euros. L’encaissement total a fortement augmenté, aussi bien par rapport à 2020 (+82,1 %) caractérisée par l’adaptation de la procédure INAMI pour médecins et dentistes, que par rapport à 2019 (+2,5 %), année « normale ». Les cotisations personnelles PLCI des membres ont augmenté de 1,9 %, les cotisations CPTI de 25,8 % et les cotisations EIP de 45,7 %. Les cotisations revenu garanti ont diminué de 3,4 %.

Les frais de fonctionnement d’Amonis OFP ont atteint 8,3 millions d’euros, soit 0,39 % du patrimoine total. Les changements continus en matière de législation et les nouvelles exigences qui en découlent pourraient, dans les prochaines années, provoquer une légère augmentation des frais.

Le patrimoine propre a fortement augmenté, jusqu’à 333,9 millions d’euros. Le niveau de couverture (LTV) est ainsi passé de 109,65 % en 2020 à 115,07 % en 2021, et le niveau de couverture de la marge de solvabilité atteignait 500,2 % à la fin 2021.

Dans le domaine de l’ICT, la politique de modernisation des années précédentes s’est poursuivie. Amonis devra maintenir ses efforts pendant quelques années encore afin de continuer à améliorer le service rendu à ses membres et d’offrir une réponse à la nouvelle législation et aux exigences en matière de reporting.

NL versie