Tom Mergaerts,
CEO

Message du CEO

Une année durant laquelle de grands pas ont été posés

À l’heure où j’écris ces mots sur l’année 2019, nous vivons l’une des périodes les plus extraordinaires de notre génération et 2019 est, entretemps, devenue obsolète.

A de nombreux égards, 2019 fut une année durant laquelle de grands pas ont été posés dans le développement commercial de notre offre de produit. La production du portail Amonis a rapidement démarré. Et, grâce à l’élargissement des produits que nous pouvons proposer via Amonis SRL, nous espérons offrir à nos membres des solutions aux différents aspects de leurs besoins.

2019 fut, de façon générale, une bonne année avec une augmentation de l’encaissement et du nombre de membres grâce à une excellente équipe commerciale.

Dans un 2ème temps, les étapes préparatoires d’un projet de digitalisation de documents dans la gestion des pensions ont été mises en place. Ces étapes seront suivies par l’implémentation d’un outil CRM (Customer Relationship Management) prévue dans le courant de 2020. La communication envers les membres pourra ainsi suivre plusieurs canaux et sera entièrement basée sur leurs préférences.

Au niveau des placements, nous avons ouvert un nouveau portefeuille pour les investissements en infrastructures cotées. Il s’agit de titres d’infrastructure, dont la caractéristique principale est qu’ils peuvent être commercialisés sur le marché boursier. La liquidité des investissements reste une valeur stable dans nos principes d’investissement, elle peut entraîner une plus grande volatilité que nous pouvons parfaitement gérer. Cette volatilité s’est fait sentir dans les derniers mois de 2018. Les marchés se sont rapidement repris au début de l’année 2019, qui s’est révélée être la meilleure année boursière de la décennie écoulée. Le rendement de 2018 fut largement compensé et Amonis put clôturer l’année sur des chiffres excellents. Pendant ce temps, le nouvel ennemi sommeillait.

Les premiers mois de 2020 ont continué sur l’élan de 2019, alors qu’il devenait de plus en plus clair que Covid-19 ne serait pas un banal fait divers. L’expansion du virus en Chine et les premiers cas d’infection partout ailleurs dans le monde ont vite signifié que cette pandémie représenterait un nouveau défi pour la société.

Et donc aussi pour Amonis. Covid-19 a challengé notre façon de travailler au quotidien. Avant que le lockdown devienne une obligation, Amonis est passé au scénario de télétravail et d’occupation minimale des bureaux tout en maintenant une activité complète des activités. Nous avons consacré la plus grande attention à la sécurité de nos collaborateurs et de nos membres. Et cela s’est avéré possible pour une plus longue période. Un point positif que nous avons appris de cette situation, c’est qu’un grand nombre de déplacements sont en réalité inutiles et que la technologie nous permet d’évoluer en profondeur vers une organisation durable du travail.

Nous avons poursuivi le déploiement des principes de placements durables ou ESG (aspects sociaux, éthiques et environnementaux), avec l’objectif de faire tourner le portefeuille pratiquement entièrement selon ces principes en 2020. La durabilité n’est pas seulement essentielle au niveau des placements. Dans les prochaines années, la durabilité deviendra un thème essentiel au sein d’Amonis. Nous nous efforcerons d’adapter notre façon de travailler afin de former un tout plus durable.

Tom Mergaerts, Chief Executive Officer

Stefaan Van Pelt,
Chief Financial Officer

Dominique Beckers,
Chief Operations Officer

Veekash Fakun,
Chief Sales Officer

Stefaan Van Pelt,
Chief Financial Officer

Dominique Beckers,
Chief Operations Officer

Veekash Fakun,
Chief Sales Officer

Direction opérationnelle

Les 4 piliers de notre service opérationnel : les données, les produits, les outils et les personnes

Comment, dans le cadre de l’exécution opérationnelle, pouvons-nous apporter le meilleur service à nos membres ? Notre service opérationnel repose sur 4 piliers présentés dans le Rapport du management  : les données, les produits, les outils et les personnes.

Au niveau de la gestion des données, 2019 s’est inscrite dans la continuité des années précédentes. Cependant, l’apport de données ne provient à présent plus seulement de nos membres ou bénéficiaires, mais également de divers organes officiels. La bonne gestion de ces données, à l’heure de la digitalisation, de protection de la vie privée et de fraude aux données personnelle, représente l’une des tâches principales du service Operations, avec le support de services IT adéquats.

Nos produits de pension, ainsi que les avantages sociaux INAMI, ont connu certains changements en 2019. La gestion des contrats revenu garanti est restée stable, nous avons concentré notre attention sur les modalités du contrôle médical et du contrôle administratif.

Nous avons poursuivi le processus de digitalisation de nos outils de gestion, et avons accompagné l’automatisation de la procédure de demande des avantages sociaux INAMI. De façon plus générale, la digitalisation a pris une autre dimension encore avec les mesures dues à la pandémie de ce premier trimestre de 2020.

Enfin, une organisation ne peut offrir un service efficace et optimal que si elle peut compter sur des collaborateurs qualifiés. Et si elle prend conscience que l’investissement dans le capital humain est un élément essentiel de sa réussite.

Dominique Beckers, Chief Operations Officer

Direction commerciale

L’année 2019 a été une année de belles réalisations dont nous pouvons être fiers

Progression de l’encaissement, belle performance pour la deuxième année de notre PLCIPP (Pension Libre Complémentaire pour Travailleurs Indépendants Personnes Physiques), affiliation de nombreux jeunes diplômés, grand succès des réunions pour nos futurs pensionnés, et j’en passe. Mais, à l’heure d’écrire ces lignes, mes pensées et mes réflexions sont guidées par l’actualité du moment : la crise majeure du Covid-19. Et, plutôt que les réalisations d’Amonis, ce sont les professions médicales que je souhaite mettre en avant.

Je témoigne mon admiration aux professionnels de la santé qui se battent jour et nuit pour soigner les malades, dans des conditions difficiles et au risque de leur propre santé. Au nom de la Direction Commerciale, je les remercie pour leur dévouement. Je souhaite également témoigner ma sympathie à l’ensemble des professions qui ont dû interrompre leur activité professionnelle, épreuve difficile et, parfois, lourde de conséquences.

Pour ma part, j’essaie d’entrevoir le positif et les apprentissages qui se dégagent de la situation, en particulier la capacité d’adaptation de l’être humain. On cite souvent la « réticence ou résistance » au changement, or c’est ici notre capacité à réagir, notre agilité qui ont fait leurs preuves. En quelques jours, nos équipes se sont mobilisées avec des nouveaux outils digitaux (télétravail, vidéo conférence, webinar…) et se sont efforcées de servir nos membres avec le même niveau d’exigence. Bravo à toute l’équipe.

Dans ces moments compliqués, pouvoir compter sur un partenaire solide et solidaire est un soulagement. Solide car, malgré toutes les turbulences des dernières années (crise des taux bas, crise du Covid-19,…), Amonis peut offrir à ses membres un rendement global net qui, une fois de plus, sort du lot et se situe parmi l’un des meilleurs du marché. Solidaire, de par notre modèle de société « non commerciale », tournée vers ses membres – et non vers la maximisation des profits pour l’actionnaire – à qui elle redistribue ses bénéfices.

Je remercie nos membres, à qui Amonis appartient, sans qui ce modèle ne pourrait exister. Soyez assurés que vous pouvez compter sur nous.

 

Veekash Fakun, Chief Sales Officer

Direction financière

2019 s’est clôturée sur des bénéfices

Comme les années précédentes, 2019 s’est caractérisée par une forte volatilité sur les marchés mais, contrairement à 2018, elle s’est clôturée sur des bénéfices. Amonis a réalisé un excellent rendement net de 9,24%. Ce rendement positif est principalement à attribuer au portefeuille Growth (18,17%), bien que le portefeuille LDI ait, lui aussi, produit un rendement plus que satisfaisant de 5,03%. La couverture du risque de change a pesé sur le résultat. Le rendement annuel sur une période de 10 ans atteint 5,69%. Le rendement octroyé aux membres reste également, sur de longues périodes, parmi les meilleurs du marché.

Le nombre de pensions prises a diminué de 5,5% et représente un total de 82,4 millions d’euros. L’encaissement total (cotisations de pension et revenu garanti) a augmenté de 2,81% jusqu’à 91,9 millions d’euros. La PLCIPP (Pension Libre Complémentaire pour les Travailleurs Indépendants Personnes Physiques) montre la croissance la plus importante (179,4%), les cotisations PLCI (Pension Libre Complémentaire pour Indépendants) ont également enregistré une augmentation (1,89%). Les versements revenu garanti et INAMI sont restés alignés sur ceux de 2018. Seul l’encaissement de prime en EIP (Engagement Individuel de Pension) a enregistré un recul (8,55%).

Les frais de fonctionnement d’Amonis OFP ont légèrement diminué : 8,52% des cotisations ou 0,39% du patrimoine total. Cette légère baisse est probablement provisoire. Les nouvelles lois et les changements législatifs continus impliquent de nouvelles exigences qui pourront entraîner, dans les prochaines années, une légère hausse des coûts.

Le patrimoine propre a augmenté de 282,3 millions d’euros. Le niveau de couverture (LTV) des engagements est ainsi passé de 106,63% en 2018 à 111,96% en 2019. Le niveau de couverture de la marge de solvabilité atteignait, fin 2019, 425%.

Durant le premier trimestre de 2020, surtout en mars, les marchés ont essuyé les conséquences de la crise Covid-19. La baisse des marchés a gommé les bons résultats de 2019 mais les tampons sont restés solides. Au pic de la crise (mi-mars), le niveau de couverture (LTV) s’élevait encore à 104,64% et la couverture de la marge de solvabilité à 225%. Amonis suit la situation de près mais, quoi qu’il en soit, 2020 sera une année particulière.

Dans le domaine de l’IT, la politique de modernisation s’est poursuivie. Amonis devra maintenir les efforts en ce sens pendant quelques années afin de continuer à améliorer le service à ses membres et offrir une réponse aux nouvelles exigences légales en matière de rapportage.

 

Stefaan Van Pelt, Chief Financial Officer

NL versie