Rapport du management

Finance

Stratégie financière

Amonis a clôturé l’année 2019 avec un rendement financier net de 9,24%. Ce rendement est calculé sur base de l’ensemble des investissements, et après déduction de tous les frais financiers (frais de transaction, frais de la banque dépositaire et divers services financiers). Le rendement net annuel moyen d’Amonis depuis 1995 s’élève à 6,70% et reste supérieure à celui de l’indice de référence composé.

La stratégie financière d’Amonis repose sur une pondération adéquate des différentes classes d’actifs, sur une diversification optimale du portefeuille sur les différents marchés mondiaux et sur une politique de gestion active. Dans une gestion active, les gestionnaires sélectionnent eux-mêmes les titres du portefeuille qui leur est confié. Les placements sont également segmentés en fonction de la durée des engagements.

Le rendement ITD (Inception-To-Date) est supérieur à l’indice composé du plan d’investissement stratégique, ou asset allocation stratégique (AAS), associé à un niveau de risque presque pareil, tel que calculé par l’écart-type mesuré.Celui-ci donne un ratio de Sharpe de 9% pour Amonis contre 6% pour le benchmark composé.

Amonis OFP investit une partie importante de ses actifs dans des parts de la sicav Amonis SA, sicav autogérée publique de droit belge. L’AAS définie par l’OFP détermine la répartition des actifs sur les différents compartiments de la sicav.

Les réserves pour les engagements couvrant les 10 dernières années avant l’âge légal de pension ainsi que les engagements capitalisés aux taux de 3,75% et 4,75% sont investies dans le volet LDI du portefeuille. Le cashflow de ces engagements y est couvert au moyen d’obligations d’Etats présentant un niveau de solvabilité élevé et se trouve ainsi protégé de l’impact des fluctuations de taux. Au 31/12/2019, le volet LDI représentait environ 57% du portefeuille d’investissement et atteignait un rendement de 3,93%.

Benchmark rendement et niveau de risque
Rendement ITD
annualisé
Niveau de risque ITD annualisé
(mesuré par l’écart-type)
Amonis OFP6,70%11,51%
Benchmark de l’AAS6,36%11,23%

Utilisation d’instruments financiers dérivés

Amonis OFP détient des positions en instruments financiers dérivés. Nous distinguons les couvertures directes stratégiques ou continues en dérivés, les couvertures directes tactiques ou discontinues en dérivés, et les éventuelles expositions indirectes aux dérivés par le biais de placements sous-jacents.

Les prêts de titres

Amonis n’a pas recours aux prêts de titres.

Les positions directes stratégiques en dérivés

Les couvertures stratégiques en dérivés sont actuellement limitées à la couverture du risque de devises du portefeuille. Les engagements d’Amonis sont exprimés en euros tandis qu’une partie de ses valeurs de couverture est placée en titres qui ne sont pas valorisés en euros. Cette inadéquation donne lieu à un risque lié au cours des devises. Ce risque de change est géré de façon séparée par Amonis, et en deux parties distinctes: le risque de change des placements du portefeuille Growth et le risque de change des placements du portefeuille LDI.

En décembre 2019, et suite à une évaluation commencée en 2017, le Conseil d’Administration a décidé de mettre fin au contrat de gestion du risque de devises avec le gestionnaire A.G.Bisset. Depuis lors, les gestionnaires JPMorgan Asset Management et Mesirow Financial gèrent le risque de change en tandem. Cela veut dire que les deux gestionnaires gèrent chacun 50% du risque de devises. Travailler avec plusieurs gestionnaires permet de répondre à un double objectif. D’une part, les méthodes de gestion sont diversifiées car chacun utilise une approche différente. D’autre part, la comparaison des gestionnaires permet de comparer leurs performances. La gestion du risque de change se fait au moyen de contrats de change à terme portant sur le cours des devises des différentes monnaies reprises dans le portefeuille.

Amonis OFP a opté pour une gestion active du risque de devises inhérent au portefeuille Growth. Par contre, les devises présentes dans le portefeuille LDI sont, en principe, gérées de façon passive.

Amonis considère néanmoins la position en devises comme une classe d’actif spécifique qui peut, par une gestion active, contribuer à améliorer le rendement ou à réduire le risque (ou les deux). De ce point de vue, une couverture passive des devises dans le LDI n’a de sens que si les gestionnaires ont la possibilité d’exercer une gestion active de ce portefeuille LDI. En effet, ils peuvent lever la couverture passive au moyen de contrats en devises à terme inverses. Les pertes et profits de cette tactique sont réglés dans le portefeuille séparé de devises, lié au portefeuille Growth.

Les positions indirectes en dérivés

Une utilisation indirecte de divers dérivés financiers est possible par le biais des investissements en matières premières et placements alternatifs. Il s’agit alors de dérivés présents au niveau de fonds sous-jacents et non au niveau d’Amonis OFP (pas d’investissements directs en dérivés). La plupart des dérivés sont utilisés pour couvrir certaines positions. Lors d’investissements en matières premières, par exemple, les swaps permettent d’éviter le risque de livraison physique des matières premières achetées. Dans le cas des alternatives liquides, les dérivés (notamment les options et les swaps) sont utilisés pour maintenir et couvrir des positions spécifiques.

Gestion du risque

L’activité d’Amonis génère différents types de risque :

  • les prestations de pension :
    • durant la période d’épargne pour la pension : le risque lié aux investissements (volatilité des placements) ;
    • après la prise de la pension : les rentes viagères (espérance de vie) .
  • les prestations de solidarité (décès, invalidité et dépendance) ;
  • le revenu garanti (invalidité).

Provisions internes

Pour couvrir ces risques, Amonis constitue certaines provisions techniques (répondant à tous les engagements). Cette politique de mise en réserve est décrite dans le plan de financement. En complément, la législation prudentielle impose la constitution d’une marge de solvabilité légale.

Étant donné la structure des engagements d’Amonis (notamment les anciens engagements à 4,75 % et 3,75 %), le risque lié au rendement constitue le risque le plus élevé pour l’équilibre financier de l’institution. Nous accordons beaucoup d’importance à la maîtrise de ce risque et avons opté pour un double système. Une partie du risque de rendement est efficacement couverte par un portefeuille géré en LDI (Liability Driven Investments).

Réassurance

Depuis le 30/12/2013, l’entièreté de la réassurance, qui consiste en deux contrats, est confiée à Scor Global Life. Un contrat de réassurance quote-part couvre à 100 % les risques de décès et de prise en charge de la cotisation de pension en cas d’invalidité supportés par le fonds de solidarité. Un deuxième contrat couvre 100 % des risques couverts en revenu garanti.

La structure de réassurance du revenu garanti est restée inchangée par rapport à 2018.

En 2019, les contrats ont étés revus et renouvelés, pour une application à partir de 2020.

Gestion des coûts

Le maintien d’une saine politique de gestion des coûts nous permet de produire un budget stable. En rapport avec le patrimoine géré, les coûts opérationnels s’élèvent à 0,39 %.

Coûts opérationnels

La grande majorité des coûts annuels (environ 82%) couvrent la gestion opérationnelle de l’institution de pension: salaires du personnel, infrastructure informatique et coûts de divers services externes. Viennent ensuite les coûts des organes de gestion (8%) et les coûts de communication et marketing (10%).

Les exigences toujours plus importantes en matière de reporting envers diverses institutions, ainsi que les nombreux changements législatifs risquent, dans le futur, de faire augmenter les coûts. Bien qu’Amonis mette tout en oeuvre pour gérer le plus efficacement possible cette situation, l’augmentation ne pourra pas être évitée.

Aspects sociaux, éthiques et environnementaux (ESG)

En 2018, Amonis a poursuivi le développement de sa politique ESG démarrée en 2001. Après une analyse approfondie des possibilités sur le marché et des études sur les pratiques actuelles, nous avons défini et implémenté certains principes.

Amonis OFP et Amonis SA répondent à la même politique ESG. Au sein d’Amonis SA, la politique est implémentée au niveau des compartiments de la sicav dans lesquels Amonis OFP investit. Cette politique ESG est également appliquée aux portefeuilles non repris dans la sicav, c’est-à-dire le LDI et les alternatives liquides.

La politique ESG consiste en deux parties. Il y a d’abord des règles d’exclusions, définies par Amonis, dont les grandes lignes sont les suivantes.

 

Politique ESG

Exclusion sur base du produit
Actions et obligations d’entreprises de tabac ainsi que d’entreprises impliquées dans la production de mines antipersonnel, de bombes à fragmentation, d’armes à l’uranium appauvri et d’armes nucléaires.

Exclusion sur base du processus de production
Entreprises qui causent des dégâts directs et irrémédiables au milieu, qui pratiquent des tests sur animaux dans la production de cosmétiques et les entreprises dont plus de 30 % du chiffre d’affaire résulte de l’utilisation de combustibles fossiles.

Exclusion sur base de la conduite ou du comportement
Entreprises qui violent de façon répétée les principes du UN Global Compact.

Nous exclurons également les obligations de gouvernements qui n’auront pas ratifié les conventions et pactes internationaux suivants : la convention sur l’interdiction des armes chimiques, le pacte de non-proliferation des armes nucléaires, les accords relatifs aux droits de l’homme et les huit conventions relatives aux normes internationales du travail.

Dans ce cadre imposé par Amonis, les gestionnaires de portefeuille suivent et analysent les efforts réalisés par les entreprises de leur portefeuille en matière de politique ESG. Les gestionnaires peuvent également négocier une amélioration de ces efforts.

Fin 2019, près de 85% du portefeuille est estimé conforme à la politique ESG. En dépit des efforts réalisés par le secteur financier, les données ESG disponibles ne sont pas encore standardisées. Certains critères pouvant être subjectifs, l’application de la politique ESG se fera en tout cas sur base du principe « best effort »., Amonis OFP s’est engagé depuis longtemps déjà sur la voie des placements durables. La problématique est toutefois complexe et la définition des investissements durables n’est pas toujours exhaustive.

Opération

La mise en œuvre opérationnelle comprend cinq groupes de produits : la Pension Libre Complémentaire pour les travailleurs Indépendants et les prestataires de soins salariés conventionnés (PLCI Sociale, avec Régime de Solidarité, et PLCI Ordinaire), l’Engagement individuel de Pension pour les travailleurs indépendants exerçant leur activité en société (EIP), la Pension Libre Complémentaire pour travailleurs Indépendants Personne Physique (PLCIPP), les avantages sociaux INAMI et la prestation de Revenu Garanti. La gestion de chaque produit est confiée à un Product Manager qui a pour mission principale d’assurer une gestion optimale, ainsi que le suivi du cadre règlementaire, du produit dont il ou elle est responsable.

Gestion des données

La gestion adéquate des données est et restera l’une de nos tâches principales. Nous nous y sommes donc pleinement consacrés en 2019 : identification unique pour la Sécurité Sociale de nos membres (à l’étranger), recherche de bénéficiaires dans le cadre de l’octroi des garanties de décès, ou encore les tâches plus volumineuses dans le cadre des prises de pension facultatives et obligatoires ainsi que le flux de données échangées avec les organismes gouvernementaux.

Un type supplémentaire de déclaration dans la base de données des pensions complémentaires du deuxième pilier (via l’institution Sigedis) a été introduit. Cette déclaration concerne quelques données clés des comptes en cas de mise à la retraite, de décès ou de paiement partiel.

Nos produits

Amonis OFP dispose aujourd’hui de trois produits de pension : Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI, sociale et ordinaire), Engagement Individuel de Pension (EIP) et Pension Libre Complémentaire pour les travailleurs Indépendants Personnes Physiques (PLCIPP),

Au niveau de la PLCI, nous avons préparé un contrôle supplémentaire des possibilités de versement de nos membres, avec une approche spécifique pour les statuts de fonctionnaire et de salarié. Les fiches de pension, qui s’appellent désormais « aperçu des droits à la retraite » ont été adaptées, dans une première phase, à la nouvelle règlementation en vigueur au niveau belge et européen. La fin de ces ajustements nécessaires est prévue en 2020. La garantie décès solidaire a été adaptée pour les membres qui seront pensionnés après 65 ans, Le régime solidarité est ainsi conforme à la législation sur la discrimination.
La gestion de la couverture revenu garanti est stable. Des mesures de soutien ont été préparées et partiellement implémentées au niveau du contrôle médical et administratif, lors de l’affiliation et en cas de sinistre.

Instruments de gestion

Les instruments de gestion évoluent avec le volume de la production et le portefeuille. Nous avons accordé une attention toute particulière à la préparation de la digitalisation de la procédure de demande des avantages sociaux INAMI qui, depuis 2020, se déroule de façon entièrement digitale. Dans tout processus de digitalisation, et également dans le cas du le portail Amonis, les aspects humains d’accompagnement et de dialogue doivent prévaloir.

Le capital humain

Pour fonctionner efficacement et rester orientée vers ses membres, une organisation doit être soutenue par des employés qualifiés et bienveillants. Nous nous sommes concentrés en 2019, sur la formation et le développement humain et personnel.

Sales & Communication

L’année 2019 a été une année intéressante et bien remplie au niveau de la communication, du marketing, du digital & de nos conseillers. Les outils modernes & innovations constantes à notre disposition permettent une communication plus rapide, plus efficace et plus ciblée.

Dans le même temps, ces outils créent toujours plus d’attentes parmi nos membres, auxquelles nous voulons répondre avec une grande réactivité et un niveau de qualité exigeant. Nous avons donc réalisé de nombreux projets tout en optimisant à la fois le volume de nos actions et les canaux de nos communications.

Evolution de notre positionnement

Nous avons commencé l’année par un exercice d’actualisation de nos USP (Unique Selling Proposition). Dans la continuité de l’exercice précédent, nous avons constaté une attente toujours plus forte de nos professions membres pour une prise en charge globale de leurs besoins. Tant en matière de pension que des autres assurances qui leur sont nécessaires et des conseils relatifs à leur statut professionnel.

Grâce à ses 28.500 membres, Amonis dispose d’un pouvoir de négociation vis-à-vis de ses partenaires. Nous avons ainsi développé notre « approche globale » en renforçant nos partenariats, aussi bien sur l’axe « qualité » que sur l’axe « value for client ». Nous avons, par exemple, testé un partenariat pour offrir à nos membres des assurances auto & habitation, qualitatives, à un tarif compétitif.

Canaux de communication

Depuis quelques années déjà, nous privilégions l’envoi de certains messages par email, plus rapide, plus écologique et moins coûteux que le courrier papier.

En 2019 nous sommes allés plus loin. Nous avons développé plusieurs de mini sites dans une logique d’information et de « lead generation ».

Toujours dans une logique de rencontrer nos membres sur leur propre terrain,, nous avons développé notre présence sur les réseaux sociaux avec du « paid media », aussi bien sur Facebook que Google.

Nous avons introduit l’envoi de sms pour des messages simples et concis. Idéal pour faire référence à un mail envoyé précédemment ou un rappel d’échéance, nous avons en quelque sorte systématisé ce canal de communication facile pour nos membres.

Portail My Amonis

Le développement du portail MyAmonis a pris du retard. Les membres d’Amonis devraient avoir accès à leur espace sécurisé dès le 1er semestre de 2020. Les nombreuses fonctionnalités prévues, et la précision de notre matière, rendent la tâche complexe. 

Nous poursuivons tous nos efforts pour que MyAmonis puisse être ouvert le plus rapidement possible. Parallèlement à cette plateforme sécurisée, notre site accessible au grand public fera peau neuve, lui aussi.

Campagne pharmaciens

De plus en plus de pharmaciens se montrent intéressés par les produits et services d’Amonis. Les pharmaciens commencent à prendre conscience qu’Amonis dispose des conditions parmi les plus avantageuses pour les professions médicales & para médicales.

Dans le but de les informer, nous avons développé une campagne créative : « prescrivez Amonis à un collègue ». Publications dans deux journaux spécialisés, envoi de différents mailings, et programme de parrainage avec avantages pour le parrain et le parrainé. La campagne visait à informer les pharmaciens sur les avantages concurrentiels d’Amonis et permettait à un pharmacien d’en informer ses collègues.

3 sites internet

Trois sites ont été développés à cet effet : (www.amonis-pharmaciens.be ; www.amonis-cadeau.be; et www.amonis-pharmaciens.be/parrainage) Etant donné le succès de la campagne, l’action se poursuit jusqu’en 2020.

Jeunes diplômés

Comme chaque année, nous avons consacré de nombreux efforts à informer et accompagner les jeunes diplômés de l’année. Les contacts avec les universités sont essentiels pour avoir l’opportunité d’informer ces jeunes qui, au moment d’entamer leur carrière, sont en demande d’informations concrètes, objectives et adaptées à leur situation.

Amonis starter

www.amonis-starter.be, spécifiquement développé pour ces jeunes, leur présente les différentes démarches à effectuer en début de parcours professionnel. Ce site a donné lieu à bon nombre de retours de contrats en ligne.

Futurs pensionnés

Amonis accompagne ses membres jusqu’à la prise de la pension, et même au-delà. Nos membres à l’approche de l’âge de la pension ont été invités à participer à des événements régionaux portant sur la prise de la pension. 

Nous leur avons exposé les différentes options qui s’offrent à eux, la façon dont ils peuvent disposer de leur argent, et le volet fiscal associé à leur choix. Notre partenaire Degroof Petercam a également donné un aperçu des techniques de « planification successorale ».

Nos Account Executives sur le pont, main dans la main avec le siège

Enfin, nous avons mené de nombreuses actions de soutien à nos forces de vente. Notre équipe de Conseillers, sur la route ou au téléphone, se consacre à temps plein au contact avec les membres et non membres. 

Une synergie efficace entre ces conseillers et l’équipe interne permet de réaliser un gain de temps considérable et de mieux servir les intérêts des membres.

Day to day

Ces belles réalisations feraient presque oublier le day to day. La gestion du quotidien avec le plan de communication « habituel » pour informer nos membres mérite pourtant d’être soulignée : délai avantages sociaux INAMI, deadline PLCI, possibilité d’optimisation de la pension,… 

Notre Contact Center a également été mobilisé pour répondre à vos nombreux appels, E-mail, courriers. En d’autres mots, une belle année chargée et réussie

Résultats

Premier patrimoine

La solidarité

Le bilan des opérations relatives au fonds de solidarité en 2019 sont décrites ici.

Les cotisations de solidarité prélevées des comptes constituent un total de 7.949.678 euros. Les prestations financées par le fonds, dont ont bénéficié 764 membres, représentent 2.081.005 euros d’indemnités versées. L’ensemble des opérations effectuées en 2019 présente un résultat technique positif de 5.865.619 euros.

Pension de survie
En décembre 2019, 334 rentes mensuelles de survie étaient financées par le fonds de solidarité (ce nombre n’a pas évolué par rapport à 2018) pour un total de 1.018.433 euros (-0,4%). Ces rentes étaient réparties en 6% de rentes viagères et 94% de rentes à terme fixe.
13 de ces rentes ont pris cours en 2019 pour une provision totale de 418.401 euros et une intervention moyenne de 32.185 euros.

Prise en charge de la cotisation de pension en cas d’invalidité
Le fonds de solidarité a pris en charge le financement de la cotisation de pension de 162 membres (-10%) en 2019. Un total de 666.707 euros a été versé (-11%) pour une cotisation moyenne de 4.115 euros (-1,4%).

Indemnités de maternité
259 membres ont perçu les indemnités de maternité (+17%). Les indemnités forfaitaires se sont élevées à 119.043 euros (+11%), les cotisations versées sur le compte individuel à 248.257 euros (-33%).

Rente de dépendance
Neuf membres pensionnés ont perçu une rente mensuelle de dépendance pour un montant total de 14.581 euros.
Le fonds de solidarité contribue annuellement aux frais de fonctionnement d’Amonis à concurrence de 5% des cotisations de solidarité plus 90 euros par dossier géré.

Pension Libre Complémentaire pour Indépendants

La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants inclut aussi les avantages en pension et décès pour non indépendants, tel que défini à l’article 54 de la loi de la Loi relative à l’assurance obligatoire soins de santé et indemnités coordonnée le 14 juillet 1994.

 

Nombre d’affiliés
Au 31 décembre 2019, Amonis comptait un total de 28.832 affiliés répartis en 27.547 affiliés en activité professionnelle et 1.285 affiliés bénéficiaires d’une rente de retraite ou de survie. Le nombre d’affiliés reste stable. La disposition légale imposant aux institutions de retraite professionnelle de clôturer les comptes des membres qui prennent leur pension légale implique un nombre plus important de prises de pensions et, par conséquent, un ralentissement dans la progression du nombre de membres.

Parmi ces 27.547 affiliés, 246 ont ouvert un 2nd contrat leur permettant de continuer à percevoir leurs avantages sociaux INAMI après avoir déjà pris leur pension Amonis.

La répartition de ces affiliés par profession et par sexe, ainsi que leur profil linguistique ou géographique, ne montre que de légères variations par rapport à l’année précédente.

Nous comptons 809 nouveaux affiliés (-29%). Cette diminution est importante mais normale car les chiffres de 2018 étaient exceptionnels en raison de la double cohorte des étudiants qui terminaient leurs études de médecine.

Les réactivations de contrats s’élèvent à 498 (-4,6%). Il s’agit de membres qui ne cotisaient plus et qui ont repris leurs versements, soit par cotisations personnelles soit par avantages sociaux INAMI.

Encaissement
En 2019, nos membres ont consacré un total de 79.114.941 euros (+0,7%) à leur Pension Libre Complémentaire (PLCI Sociale et PLCI Ordinaire). Ce montant est financé à 63% par le placement de leurs avantages sociaux et à 37% par des versements personnels déductibles.

La PLCI sociale – avec solidarité – reste le choix premier de nos membres. Les versements en PLCI ordinaire représentent 1% du total des versements personnels.

La contribution de la PLCI à la couverture des frais de gestion d’Amonis s’élève à 3% des cotisations versées.

Pensions de retraite et pensions de survie hors solidarité
Au 31 décembre 2019, 1.285 membres bénéficiaires d’une pension de retraite ou de survie percevaient une rente mensuelle Amonis : 563 rentes viagères (44%) et 722 rentes à terme fixe (56%). Parmi ces membres bénéficiaires, 246 continuaient à épargner sur un 2nd contrat au moyen de leurs avantages sociaux INAMI.

780 nouvelles pensions ont été prises en 2019, soit 7% de moins qu’en 2018, réparties en 754 pensions de retraite et 26 pensions de survie. Les effets de la loi liant la pension Amonis à la pension légale commencent à se résorber et le nombre de mises à la pension « obligées » diminue.

La préférence des nouveaux pensionnés va au capital : 87% contre 10,4% pour la rente à terme fixe et 2,6% pour la rente viagère.

Le montant total des pensions de retraite et de survie en dehors du système de solidarité versé en 2019 (versements de capitaux et de rentes mensuelles) s’élève à 82.368.867 euros. Ce total a diminué de 5,5%, conformément à la baisse du nombre de prises de pensions.

En moyenne, les membres d’Amonis prennent leur pension complémentaire à l’âge de 65 ans.

Pension Libre Complémentaire pour Indépendants Personne Physique

Nombre d’affiliés
Ce nouveau produit lancé en 2018 totalise 178 contrats, dont 93 souscrits en 2019.

Encaissement
L’encaissement en primes récurrentes pour 2019 s’élève à 2.359.983,35 euros, et 838.912,85 euros ont été versés en primes uniques de back service.

Revenu garanti en personne physique

Nombre d’affiliés
Nous enregistrons 4.526 contrats pour 4.034 membres affiliés. Certains membres détiennent plusieurs contrats en revenu garanti.

Encaissement
Le total brut des cotisations encaissées s’élève à 6.054.956 euros, soit une légère diminution par rapport à 2018. Un total de 5.671.843 euros est financé par des versements personnels (94%). Les avantages sociaux INAMI ne représentent que 6% de l’encaissement: 380.740 euros effectivement versés.

Frais
Les frais inclus dans les primes s’élèvent à 15 %.

Indemnités versées
Pour l’ensemble des revenus garantis souscrits en personne physique, le total versé en indemnités journalières et indemnités de maternité s’élève à 3.955.484 euros.

Résultat technique
Le résultat technique 2019 après réassurance s’élève à 1.416.931 euros.

Résultat technique revenu garanti
Résultat reporté de l'exercice 20180,00
Créances ouvertes cotisations personnelles19 095,57
Créances ouvertes cotisations personnelles (débiteurs douteux)10 009,77
Créances ouvertes INAMI70 489,15
Dettes ouvertes (primes trop payées)-2 664,97
Paiement primes d'accouchement reçues du fonds de solidarité3 040,58
Primes brutes à recevoir pour 20199 911 432,88
Taxes-839 183,10
Primes brutes reçues en 20199 954 806,49
Taxes-833 761,67
Chiffre d'affaires primes nettes 20199 124 085,40
Indemnités d'invalidité payées-5 400 794,02
Indemnités d'accouchement payées-3 040,58
Exonération de primes-107 405,15
Intervention du réassureur6 137 914,96
Reprise de la réserve de stabilité de réassurance0,00
Intérêt garanti sur réserves et primes0,00
Intérêt sur dépôt réassureur0,00
Prime de réassurance-6 633 635,59
Solde3 117 125,02
Variation provision IBNR0,00
Variation provision IBNER0,00
Variation réserves pour sinistres302 097,70
Variation réserve de vieillissement-609 279,34
Variation réserve transitoire4 957,88
Variation réserve juridique322 825,36
Participation aux frais généraux-1 360 837,47
Résultat technique 20191 172 693,76
Affectation produits financiers748 508,63
Résultat technique après affectation produits financiers1 921 202,40
Résultat à reporter1 921 202,40

Deuxième patrimoine

Engagement Individuel de Pension

Nombre d’affiliés
Amonis a conclu 7 contrats EIP en 2019. Au 31 décembre 2019, un total de 58 contrats étaient signés.

Encaissement
L’encaissement se divise en deux parties:L’encaissement se divise en deux parties:

  • les primes annuelles récurrentes : 335.678,23 euros,
  • les primes uniques pour financement de back-services : 240.790,46 euros,

Prises de pension
Nous n’avons encore enregistré aucune mise à la retraite en EIP, ce produit étant offert depuis fin 2015.

Frais
Les frais de gestion s’élèvent actuellement à 0,125% mensuellement de la Valeur Nette d’Inventaire des fonds sous-jacents et des frais d’entrée de 1% sont comptés sur chaque cotisation (à l’exception des transferts de réserves sur lesquels les frais ne sont pas appliqués).

ESG
La politique sera appliquée de façon transversale sur l’ensemble du portefeuille de la sicav.

Si la politique ESG a bien été intégrée dans le portefeuille Government Bonds, ce n’est pas encore le cas en ce moment dans le portefeuille Equity Europe Alpha. Pour plus de détails, nous renvoyons au paragraphe ESG.

Revenu garanti en société

Nombre d’affiliés
Amonis compte 2.422 contrats par lesquels une société souscrit une couverture revenu garanti, pour 2.019 membres.

Encaissement
Un total de 3.899.850 euros de primes brutes a été encaissé pour le revenu garanti relatif au deuxième patrimoine.

Frais
Les frais inclus dans les primes s’élèvent à 15 %.

Indemnités versées
Des indemnités journalières et indemnités de maternité ont été versées pour un total de 1.448.350 euros. Cette partie du revenu garanti est réassurée de la même façon que la partie relative au premier patrimoine.

Résultat technique
Après réassurance, le revenu garanti relatif au deuxième patrimoine présente un résultat technique de 504.272 euros.

NL versie